Sophrologie prénatale : mieux vivre sa grossesse et préparer son accouchement

sophrologie grossesse

Introduction

La grossesse et l’accouchement sont des épreuves longues et complexes, sources de joie mais aussi parfois de questionnements et d’anxiété, voilà pourquoi les femmes sont de plus en plus nombreuses à solliciter une forme ou une autre d’accompagnement externe. 

En effet, selon une étude de 2010, on estime que 87% des femmes enceintes utilisent aujourd’hui des thérapies complémentaires. Parmi ces méthodes, on compte : le massage, l’aromathérapie, la réflexologie ou le shiatsu… mais c’est sans oublier l’hypnose, le yoga, la méditation, et bien sûr la sophrologie, qui sont des méthodes devenues très populaires ces dernières années, parmi les femmes enceintes certes, mais aussi parmi le personnel soignant (comme les sages-femmes). 

Dans cet article, nous revenons sur l’utilité de la sophrologie dite “prénatale”, au cours de la grossesse comme durant l’accouchement. 

 

La sophrologie prénatale, à quoi ça sert ? 

Pour la femme enceinte, avec la sophrologie prénatale, tout est une question de ne plus se faire dominer par son propre corps, et de retrouver un plus grand contrôle sur celui-ci, mais aussi sur les émotions. 

Grâce aux exercices respiratoires de sophrologie, la future maman apprend à oxygéner le plus possible son corps et celui de son bébé. Ces derniers sont bénéfiques à la relation entre les deux êtres, et permet à la mère de rassurer et d’accompagner son enfant dans le bouleversement que va constituer sa venue au monde. La technique du “bercement” est un autre moyen de renforcer ce lien mère-enfant.

 

Comment la sophrologie peut-elle aider durant la grossesse ? 

Au cours des 9 mois de grossesse, les femmes traversent des phases très différentes et très intenses, que cela soit d’un point de vue physique ou émotionnel.

Dans un cas comme dans l’autre, la sophrologie va s’avérer bénéfique.

Prendre confiance en soi

En effet, le rôle du sophrologue prénatal sera d’aider la femme enceinte à mieux vivre ses changements corporels, mais aussi à appréhender avec plus de sérénité son futur rôle de maman. La sophrologie est alors un outil pour renforcer sa confiance en sa capacité à assumer ce nouveau rôle, et à se détacher des inquiétudes et angoisses. 

Soigner ses maux

Douleurs au dos et nausées sont malheureusement le lot quotidien des futures mamans. Mais ce n’est pas une fatalité, ou du moins, il existe des moyens d’apaiser ou de lutter contre ces symptômes, par la sophrologie. 

Renforcer le lien mère-enfant

Pour ce faire, les sophrologues font notamment appel à la technique dite de “visualisation”. Il s’agit d’un état de semi-sommeil durant lequel la femme enceinte va par exemple visualiser les premiers moments avec son bébé, le tout de manière positive, en évitant de songer aux scénarios catastrophes. Lors de ces exercices, la future mère va travailler sur des images apaisantes ou un lieu « sûr » où elle pourra se « réfugier » durant la grossesse, afin de trouver un havre d’apaisement lors des moments difficiles.

Anticiper au mieux l’accouchement

Un des points-clé du suivi en sophrologie prénatale sera d’anticiper au mieux l’accouchement, en travaillant sur une acceptation progressive de manière positive et sereine. 

Guidée par la voix du sophrologue, la future maman va s’entrainer à vivre les diverses étapes de l’accouchement : le début des contractions, le travail à la maison, le départ à la maternité, la progression de la dilatation du col, l’intensification des contractions, la descente du bébé dans le bassin, la poussée, etc. 

 

Comment la sophrologie peut-elle aider lors de l’accouchement ?

Tout tourne à nouveau autour de votre respiration et de sa maîtrise. Les exercices respiratoires pratiqués avec votre sophrologue vous seront utiles à plus d’un titre lors de l’accouchement. 

Tout d’abord, ils permettront de contrôler la douleur de vos contractions, en relaxant votre corps. Ensuite, ils seront bénéfiques pour bien récupérer entre deux contradictions.

Enfin, ils seront pertinents s’agissant de pousser de manière plus efficace lors de la naissance de votre bébé. 

Grâce à la sophrologie, la femme enceinte “démédicalise” son accouchement pour en faire un moment intense, tout en surmontant la souffrance.

 

La sophrologie peut-elle faire partie de mes soins médicaux ? 

Chaque future maman bénéficie de 8 séances de préparation à la naissance, prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Renseignez-vous auprès de votre maternité pour savoir si elle propose la sophrologie comme type de préparation.

 

Quand commencer la sophrologie prénatale ? 

Les séances de sophrologie débutent traditionnellement au 5ème mois de grossesse, mais elles peuvent démarrer dès le premier trimestre de grossesse. 

 

Mots-clés : Sophrologie pré-natale, sophrologie femme enceinte, sophrologie accouchement, sophrologie grossesse.  

 


Vous souhaitez aller plus loin ?
Consultez notre Sophrologue prénatale en Alsace !